Taux de référence

Taux offerts du marché interbancaire et réformes actuelles

Après avoir étudié les taux administrés de la BCE*, les auteurs analysent les taux offerts comme le Libor et l’Euribor.  Ceux-ci sont élaborés sur une base déclarative, ce qui crée un risque de manipulation (avéré au cours de ces dernières années) et s’appliquent à un ensemble de transactions aujourd’hui trop réduites pour qu’ils puissent encore être considérés comme des taux de référence. Des réflexions sont en cours pour leur remplacement.

 

[1] Lire l’article des mêmes auteurs dans Revue Banque 822 daté de juillet-août, « Les taux directeurs de la BCE et la réforme de l’EONIA, p 55 à 58.

EXEMPLE

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°823

Attractivité des banques européennes

Il existe, nous l'avons dit en introduction de notre premier article, de nombreux taux d'intérêt en finance. Toutefois, pour qu’un taux d’intérêt soit considéré comme un taux de référence, il devrait vérifier un certain nombre de caractéristiques importantes [1] telles que :la fiabilité : le risque de manipulation du taux devrait être faible en raison de sa gouvernance ;la robustesse : la cotation du taux devrait être maintenue en période de crise ;la clarté des règles : la manière dont le taux est calculé devrait être parfaitement transparente ;la fréquence de publication : ce taux ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet