Trésoriers d’entreprise

SEPA, Bâle III, produits dérivés : « C’est aussi notre problème »

À l’occasion des journées d’étude de l’AFTE qui se dérouleront le 16 et 17 novembre, Olivier Bornecque, président, et Richard Cordero, délégué général, reviennent sur le métier de trésorier et ses évolutions​ récentes, les conséquences de la crise dans ces fonctions et celles des projets réglementaires de place comme SEPA, Bâle III ou la​ réglementation des produits dérivés.

L'auteur

  • Richard Cordero
    • Délégué général
      AFTE
    • Chairman
      IGTA - International Group of Treasury Associations

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°729

distribution des produits financiers : protection versus efficacité ?

Quelles sont les évolutions récentes du métier de trésorier d’entreprise ?Deux évolutions principales marquent cette fonction telle que nous l’observons chez nos adhérents qui sont, pour la plupart, des grandes entreprises. Pendant longtemps le trésorier a vécu très isolé, notamment en interne. Depuis une dizaine d’années, sa fonction s’est ouverte aux autres départements de l’entreprise. D’une certaine façon, nous nous sommes mis à faire partie de l’entreprise. Nous ne pouvons plus prendre de décisions seuls. Il faut ainsi s’assurer que les opérations de gestion de trésorerie, qui sur la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet