La finance au service de l’économie et de la société

SBI et Impact investing : risque de financiarisation du social ou véritable outil ?

Les montants collectés grâce à l’impact investing restent encore marginaux mais il faut d’ores et déjà rester vigilant sur d’éventuelles dérives vers une hyperfinanciarisation, telles celles connues par la microfinance dans certains pays. Un point d’attention particulier porte sur la mesure et la quantification de l’impact social*.

impact investing

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°815

Numéro double 815-816 : Prospective 2018 - Rétrospective 2017

La première Social Impact Bond (SIB) a été émise en Grande-Bretagne pour lutter contre la récidive des prisonniers de Peterborough, en 2010. À ce jour, les encours restent faibles, mais l’évolution de ce produit financier démontre qu’il possible de concilier rendement financier (RoI – Return on Investment) et rendement social (SRoI – Social Return on Investment).Les SIB ne sont qu’un sous-ensemble de ce qu’on appelle « impact investing » (dont l’encours à fin 2016 s’élève à 22,1 milliards de dollars) [1], et nous questionnons ici le processus et les implications économiques et sociétales ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet