Transfert d’actifs digitaux

Réglementation & blockchain : le défi de la neutralité technologique

À chaque avancée majeure de la technologie, il est difficile d’échapper à une remise en cause des textes réglementaires. Démonstration avec le transfert de propriété d’actifs digitaux, notamment de titres financiers, qui peut être désormais validé via la technologie nouvelle des registres distribués (blockchain).

blockchain

L'auteur

  • Alain Rocher
    • Directeur du Knowledge Management
      Société Générale Securities Services (SGSS).

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°849

Coût du risque : Une augmentation sous l’emprise d’IFRS 9

La neutralité technologique n’est bien évidemment pas une préoccupation nouvelle, mais la rapidité et l’ampleur des progrès techniques font qu’elle se pose à la fois de façon plus importante et plus fréquemment qu’auparavant. L’avènement de la blockchain et, à travers elle, de la « Technologie des registres distribués » (TRD), en est une parfaite et récente illustration.Sans rentrer dans des détails trop techniques, on peut dire que la blockchain, pensée à l’origine pour le seul bitcoin, est apparue rapidement comme un nouveau dispositif pouvant enregistrer la propriété de beaucoup ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet