Réforme de la MIF : le trading haute fréquence brouille les cartes

À l’occasion de la révision de la Directive MIF, la Commission européenne compte traiter la question du trading haute fréquence. Les mesures ​proposées pourraient cependant aboutir à l’éradication pure et simple de ​ce type de transactions : est-ce souhaitable ?

Trading haute fréquence

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°735

La dette souveraine : un refuge de moins en moins sûr

À l’heure où la Commission européenne analyse les réponses à sa consultation relative à la révision de la Directive MIF, consultation clôturée le 2 février, le spectre du flash crash de mai 2010 aux États-Unis plane toujours au-dessus des marchés financiers. Pour mémoire, ce krach, provoqué par un algorithme de trading sur le marché des futures, s’est matérialisé par une chute de presque 1 000 points de l’indice Dow Jones et de près de 100 % de la valeur de certains titres, pendant une vingtaine de minutes, avant de revenir à une situation normale. En réaction, la classe politique, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet