Repères

Recherches sur la financiarisation des marchés de matières premières

Les marchés de matières premières sont marqués par deux principales tendances : la modification de leur organisation industrielle et leur financiarisation. Mais celles-ci s'intègrent elles-mêmes dans des bouleversements économiques, comme la mondialisation des échanges et la montée des incertitudes macroéconomiques. L’identification de facteurs causaux devient alors difficile et si la réglementation est indispensable pour éviter les dérives, les propositions doivent être informées et prudentes.

illustration

L'auteur

Revue de l'article

La financiarisation des marchés de matières premières ? Le terme s’impose comme une évidence. Les uns se réjouissent, d’autres s’alarment, quelques-uns observent, tous pensent régulation.Une assurance permise à tousDu point de vue de la gestion du risque, il y a bien des motifs de se réjouir. Les outils de couverture deviennent plus accessibles : les futures permettent d’échanger un prix futur incertain contre un prix certain. Le vendeur de matières premières protège son revenu en acquérant ce type de contrat ; l’acheteur réduit le risque sur ses charges. Cet échange ne vise pas la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Matières premières : le fonctionnement des marchés en question

Sur le même sujet