Politique économique

Quelle incitation productive en France ?

À partir de paramètres macroéconomiques, l’auteur livre son analyse des incitations économiques et fiscales mises en œuvre en France. Il déplore la persistance d’un environnement peu stimulant en termes de productivité et une tendance au corporatisme et à l’étatisme. L’élaboration d’un contexte social, réglementaire et fiscal plus attrayant pourrait encourager l’épargne et l’investissement.

politique économique

L'auteur

  • Eric Buffandeau
    • Directeur adjoint Etudes, Veille et Prospective, pôle Stratégie
      BPCE

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°806

Élection présidentielle : les enjeux pour le secteur financier

Le constat est banalement unanime et donc implicitement partagé : où qu’elle se situe dans le cycle conjoncturel mondial, l’économie française souffre d’un chômage (de masse) durablement élevé [1], d’un haut niveau de dette publique, de prélèvements obligatoires excessifs et d’un déficit structurel de compétitivité – reflété en partie par le déficit extérieur [2] de 1,3 % du PIB en 2016. En réalité, ces quatre causes génèrent un cercle vicieux, qui nourrit une dynamique d’interdépendance logique mais néfaste. Celle-ci produit un environnement profondément peu incitatif, singulièrement en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Élection présidentielle : les enjeux pour le secteur financier

Sur le même sujet