Recherche

Le prix d'équilibre walrasien : mythe ou réalité ?

L’équilibre général est un postulat qui sous-tend la théorie financière moderne, notamment le modèle d’évaluation des actifs financiers, largement utilisé par les investisseurs. Florence Amans s’interroge sur sa signification et la pertinence de cette référence.

L’égalisation des quantités demandées et produites sur un marché

L'auteur

  • Amans
    • Maître de conférences
      IAE de Lille
    • UMR CNRS 9221
      Lille Économie et Management (LEM)

Revue de l'article

L’équilibre général est un signifiant maître  en finance :« Maître », car ce postulat fonde toute la théorie financière moderne [1]. Ainsi, le modèle d’évaluation des actifs financiers n’est testable et utilisable que sous l’hypothèse de marchés à l’équilibre. Certes, il sert à détecter d’éventuelles actions sous-cotées (donc en situation de déséquilibre), mais les paramètres sont estimés en supposant le marché à l’équilibre sur la période d’estimation. De même, la performance d’un gérant de fonds ou l’impact boursier d’une annonce sont jugés en référence à une norme : le marché à ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet