Décryptage

Pourquoi les associations agréées de CIF ne parlent jamais d’une même voix…

Les six associations de CIF agréées par l’AMF peinent à s’accorder sur des positions communes concernant les sujets de place. Cette diversité de points de vue est probablement due à la concurrence à laquelle elles se livrent pour attirer de nouveaux membres… en attendant peut-être la fusion de certaines de ces représentations professionnelles.

Association agrées de CIF

L'auteur

  • Arestan
    • Executive director & Senior legal counsel
      Crédit Agricole CIB
    • Chargé de cours
      CFPB

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°734

Matières premières : la faute aux marchés ?

En reformulant à peine le titre, la question pourrait être la suivante : pourquoi les principales associations de conseillers en investissements financiers (CIF [1]) éprouvent-elles à ce point tant de difficultés à prendre des positions communes sur tout ce qui touche à un statut pourtant commun à l’ensemble de leurs membres ? C’est à croire que chaque sujet d’actualité constitue pour chacune d’elles une nouvelle opportunité de se démarquer en prenant une position différente de celle des autres.Les raisons d’une cacophonie avéréePour s’en convaincre, il suffit de se remémorer les réponses ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)