Cet article appartient au dossier : Les banques centrales en dehors des sentiers battus.

Politique monétaire : les mesures non conventionnelles de la BCE et de la Fed

Pour apporter de la liquidité aux banques, soutenir les marchés et préserver le financement de l’économie, la BCE et la Fed ont eu recours, depuis la faillite de Lehman Brothers, à de nouveaux outils de politique monétaire. La plupart des mesures adoptées à ce titre ont toujours cours.

Taille des bilans agrégés - comparaison Fed et Eurosystème

L'auteur

  • Christian Pfister
    • Co-auteurs de Politique monétaire (de Boeck, 2010)
    • Enseignant (Institutions et Politique monétaire)
      ENSAE
  • Françoise Drumetz
    • Co-auteurs de Politique monétaire (de Boeck, 2010)
    • Enseignant (Institutions et Politique monétaire)
      ENSAE

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°740

Les banques centrales en dehors des sentiers battus

Les mesures non conventionnelles (MNC) de politique monétaire sont adoptées pour deux raisons :le mécanisme de transmission de la politique monétaire est défectueux en raison du mauvais fonctionnement de marchés financiers. Ces dysfonctionnements peuvent se signaler notamment par une thésaurisation de réserves par les banques, une détérioration de leurs bilans, une hausse des spreads ou même un rationnement du crédit ;la banque centrale ne peut pas (cas de taux nuls) ou ne souhaite pas, en raison de son objectif de stabilité des prix ou bien (cas de taux quasi nuls) pour préserver le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Les banques centrales en dehors des sentiers battus

Sur le même sujet