Perrette parétienne: Attentes des investisseurs et actions du régulateur

Et si les déficiences constatées dans le financement de l'économie trouvaient leur origine dans la différence des modèles de pensée des entrepreneurs, des investisseurs et des régulateurs ? Christian Walter, guidé par la pensée de La Fontaine, se livre à une analyse comparée et iconoclaste des schémas guidant les décisions des uns et des autres.

L'auteur

  • Christian Walter
    • Professeur associé
      IAE de Paris-Sorbonne
    • Directeur de la chaire "Ethique et Finance"
      Institut Catholique de Paris

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°754bis

Financement de l'économie : une nouvelle donne pour la croissance

Les discours sur le financement de l’économie et la relance de l’épargne longue sont souvent marqués par une pensée militante immédiate qui traduit un lobbysme facile, dénué de toute réflexion profonde, sur les cadres de pensée qui permettraient de concevoir différemment un financement à long terme des entreprises. Ces actions de lobbysme ne sont pas inutiles en soi, car elles expriment les préoccupations pratiques immédiates des professionnels. Mais elles ne peuvent contribuer à mettre en place ce nouveau cadre de pensée attendu, à l’intérieur duquel les solutions techniques préconisées ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Une nouvelle donne pour la croissance

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet