Modèle d’évaluation des actifs financiers, gestion indicielle et désir algorithmique : la comédie des erreurs

Le développement de la recherche scientifique dans le secteur financier a atteint la culture des professionnels. Rôle, performance, marge de manoeuvre… Quel jeu jouent-ils désormais ?

v

L'auteur

  • Christian Walter
    • Fondation Maison des Sciences de l'Homme
      Chaire Éthique et Finance

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°869

LCB-FT l’Europe s’active

La recherche scientifique dans le secteur financier (parfois appelée les « mathématiques financières ») a engendré une projection extérieure d’elle-même qui a pris la forme d’un ensemble d’appareillages techniques, de dispositifs, de machines de gestion dans lesquelles sont prises les pratiques quotidiennes des professionnels (banquiers, assureurs, gérants de portefeuille), appareillages qui constituent une machinerie financière. Cette machinerie détermine les modes de vie des professionnels à leur bureau mais aussi les représentations qu’ils utilisent, comme les façons d’appréhender le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet