Point de vue

Mieux valoriser les produits agricoles

Les exploitations agricoles françaises conjuguent des besoins importants de capitaux avec une faible rentabilité. Sébastien Windsor revient sur les solutions pour améliorer cette situation, qu’il s’agisse de financements, mais aussi de l’action des Chambres d’agriculture dans la valorisation des produits agricoles.

Champs de tournesol

L'auteur

  • Sébastien Windsor
    • Président
      Chambre d’agriculture de Seine-Maritime
    • membre du bureau de l'APCA

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°829

Marchés agricoles, secteur bancaire et marchés financiers

Quels sont les besoins de financement des exploitations agricoles ?L’activité agricole contraint à immobiliser des capitaux importants aussi bien pour le foncier, les bâtiments, le matériel, que pour le fonds de roulement. Pour autant, son niveau de rentabilité s'est considérablement effrité au cours des années. Un fort besoin de capitaux conjugué avec une faible rentabilité de ces derniers constitue une équation problématique, source d'un certain nombre d'enjeux.Le premier est de trouver des apporteurs de capitaux, ce qui n'est pas le plus difficile : les exploitations agricoles qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Marchés agricoles, secteur bancaire et marchés financiers

Sur le même sujet