Marchés des métaux : l’angle mort de la transition énergétique

La transition énergétiquene pose pas seulement la question de la taille du réservoir. Se pose aussi la question de la taille du robinet. Le rythme d’accroissement de la production est une problématique à intégrer rapidement, car le prix des métaux ne sera pas sans conséquence sur l’inflation et donc sur la situation économique et sociale.

Marchés des métaux : l’angle mort de la transition énergétique

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°869

LCB-FT l’Europe s’active

La guerre qui sévit en Ukraine est venue violemment nous rappeler la réalité physique de nos économies. Nous dépendons des matières premières agricoles pour nous nourrir, des métaux et des énergies fossiles pour construire à peu près tout ce qui nous entoure, nous chauffer, nous éclairer… La Russie et l’Ukraine étant de gros producteurs de nombre de matières premières, les difficultés d’approvisionnement nées de la concomitance de la reprise économique postpandémie et du conflit actuel ont immédiatement eu des répercussions sur les prix, poussant notamment les cours du blé sur de nouveaux ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet