Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Applied Research Papers 4.

M&A en Amérique latine : des opérations qui créent de la valeur pour les cibles et les acquéreurs

Les fusions-acquisitions de sociétés latino-américaines ont atteint 165 ​milliards de dollars entre 2004 et 2010, stimulées par une vague de privatisation de ces économies émergentes. En étudiant l’évolution de la valorisation boursière autour du rachat, il est possible de démontrer l’impact positif de ces opérations pour les parties prenantes.

Méthodologie de l’event study

L'auteur

  • Dupont
    • Alumni
      ESCP Europe
    • TMT Investment Banking Analyst, Londres

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°337

ESCP Europe Applied Research Papers 4

L’activité M&A en Amérique latine s’est intensifiée durant les années 1990 et surtout à partir des années 2000, stimulée notamment par la libéralisation des économies et les politiques de privatisation : le nombre d’opérations M&A a triplé entre 2004 et 2010, atteignant un montant record de 165 milliards de dollars en 2010. La région a notamment tiré parti de la crise économique survenue en 2007-2008 : les sociétés et investisseurs issus de pays développés se tournent vers l’Amérique latine pour y capter une forte croissance alors inexistante en Amérique du Nord et en Europe. Nous ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Applied Research Papers 4

Sur le même sujet