Marchés financiers de matières premières agricoles

« Les opérateurs agricoles en France sont très jeunes dans l’utilisation des marchés à terme »

Le marché financier du blé s’est développé depuis 20 ans en France. L’arrivée des investisseurs financiers à partir des années 2000 a permis de lui donner une meilleure liquidité. Il peut encore croître et son fonctionnement s’améliorer, avec une plus grande maturité des opérateurs de la filière agricole sur les transactions à terme et l'évolution des contrats support.

1. LE PRINCIPE DU CONTRAT À PRIME

L'auteur

Revue de l'article

Comment sont organisés les marchés financiers de matières premières agricoles ?Les contrats-cadres de livraison différée de marchandises avec des prix fixés de gré à gré existent depuis au moins 50 ans, mais ils sont de plus en plus remplacés par des contrats dits « à prime » indexés sur le marché à terme (encadré 1)… quand celui-ci fonctionne !Le principe des marchés à terme est de permettre aux coopératives comme les membres de notre union d’assurer des débouchés pour les producteurs de matières premières, et pour les industriels qui les achètent, de sécuriser longtemps à l’avance ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Matières premières : le fonctionnement des marchés en question

Sur le même sujet