Cet article appartient au dossier : Matières premières : la faute aux marchés ?.

Gestion d'actifs

Les investisseurs institutionnels, nouveaux acteurs des marchés de matières premières

Les investisseurs institutionnels ont largement investi le segment des matières premières depuis le début des années 2000, en ayant recours aux fonds indiciels adossés à cette classe d'actifs. Les raisons ayant conduit à cette évolution sont nombreuses.

Investissement des fonds indéxés de matières premières

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°734

Matières premières : la faute aux marchés ?

Considérant les matières premières comme un bon moyen de profiter de la croissance du monde émergent alors que la réglementation ou leurs règles internes leur rendent difficile l’accès aux marchés financiers de ces pays, les investisseurs institutionnels ont largement renforcé leur exposition aux commodities. Cependant, une gestion matières premières en direct implique le recours à des futures et la mise en place d’un programme de rolling des contrats futures lourd administrativement. Les ETF, mais également les Exchange Traded Certificates (ETC) et les Exchange Traded Commodities (ETC), ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Matières premières : la faute aux marchés ?

Sur le même sujet