Entre politique économique et rendement financier

"Les fonds souverains sont devenus un référentiel de l’investissement public moderne"

Créée en février 2014, CDC International Capital a pour vocation de favoriser les investissements des fonds souverains dans l'Hexagone tout en investissant à leurs côtés. Elle concrétise l’approche développée par la CDC à l’initiative des Pouvoirs Publics depuis 10 ans vis-à-vis de ces investisseurs. Elle constitue à ce titre un fonds souverain de contrepartie.

L'auteur

Revue de l'article

Comment définissez-vous les fonds souverains ?L’appellation « fonds souverains », a été formalisée seulement en 2005 par l’économiste Andrew Rozanov, avec l’émergence du débat autour des interventions de ces fonds. Andrew Rozanov a placé sous ce terme des entités représentant des réalités très diverses : tout d’abord des véhicules d’investissement d’État existant depuis plusieurs décennies pour gérer des réserves de précaution, comme KIA, l’autorité d’investissement du Koweït, qui existe depuis 1953, les deux fonds souverains de Singapour, le GIC [1] véhicule d’investissement financier ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Quelle stratégie des Etats sur les marchés financiers ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet