Cet article appartient au dossier : Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?.

Marchés de dérivés

Les Credit Default Swaps souverains et la crise

Bien que globalement en forte croissance sur les dernières années, le marché des Credit Default Swaps (CDS), en particulier celui des CDS souverains, ne représente qu’une faible proportion de l’ensemble des dérivés de crédit. Cependant, des études empiriques montrent que les CDS souverains peuvent être considérés comme un indicateur pertinent du risque souverain.

 

1. Encours des contrats des dérivés de crédit (total)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°749bis

Face aux marchés, les États sont-ils encore souverains ?

Les marchés de dérivés de crédit ont affiché un dynamisme exceptionnel au cours des dernières années. Ainsi, l’encours des transactions relatives à tous les contrats est passé de 296 670 milliards de dollars en décembre 2005 à 706 884 milliards en juin 2011 – soit une progression de près de 240 % en moins de six ans et demi –, avant de retomber à 647 762 milliards, soit le même niveau que celui du premier semestre 2008 [1] (voir Graphique 1). Sur la période allant de juin 2005 à décembre 2011, le taux de croissance semestriel des encours varie entre -11 % (décembre 2008) et +25 % ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet