Contrat de crédit

Les covenants de demain seront aussi environnementaux et sociaux

Les covenants sont encore trop centrés sur l’aspect financier, alors qu’il est de plus en plus évident que la valeur d’une entreprise et donc sa capacité de remboursement dépendent aussi de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). Il faut changer de paradigme.

L'auteur

Revue de l'article

Dans un article publié par la Revue Banque en mai dernier, traitant des clauses de protection dans les contrats de crédit, l’auteur se demande si les « covenants » (de l'ancien français « covenant », qui, à partir du verbe « convenir », est synonyme de convention, chose convenue) ne sont pas trop nombreux et trop complexes. Parce que ces clauses réduisent l’asymétrie d’information entre le prêteur et l’emprunteur, la probabilité de défaut de ce dernier, et l’aléa moral propre à l’activité de crédit, leur emploi serait devenu, selon lui, trop systématique. Mais ce gonflement des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet