Initial Coin Offerings : comment réguler l’émission de cryptojetons ?

La régulation dont pourraient faire l’objet les cryptojetons dépendra vraisemblablement de leur nature. Pour ceux assimilés à des instruments financiers, un consensus apparait autour d’une prise en compte par la réglementation idoine. Pour les jetons utilitaires, le contexte est moins clair et certaines tentatives de régulation peinent à convaincre.

cryptojetons

L'auteur

  • Iris M. Barsan
    • LL.M, Maître de conférences en droit privé
      Université Paris-Est Créteil
    • Ancienne élève de l’ENA

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°821bis

Révolution numérique : Un nouvel élan pour la finance de marché ?

L’effervescence autour des Initial Coin Offerings (ICO) ne semble pas faiblir. Ainsi, le premier trimestre 2018 aura déjà permis de collecter plus d’argent que toute l’année 2017. Pourtant, une grande partie des crypto-investisseurs en herbe doivent panser leurs blessures au vu du taux élevé d’échecs de cette forme de financement participatif [1] : en 2017 on a pu recenser 902 opérations [2] qui auraient levé environ 5 milliards de dollars [3] ; 46 % de ces ICOs seraient déjà un échec et si on compte celles en voie de le devenir, le pourcentage monterait même à 59 % ou 233 millions de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet