Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Applied Research Papers 11.

Indice VIX : la volatilité implicite comme signal d’exposition aux marchés actions

Cette étude cherche à extraire de la structure par terme de la volatilité un indicateur pour améliorer le couple rendement risque d’un investissement sur le marché actions américain.

graphique 1

L'auteur

  • Roni Michaly
    • Visiting professor
      ESCP Europe
    • Président directeur général
      Financière Galilée
  • Florian Christmann
    • Gérant de portefeuille
      Financière Galilée

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°375

ESCP Europe Applied Research Papers 11

Les indices de volatilité sont souvent utilisés par les gérants de fonds comme une mesure du risque sur les marchés actions. Le plus renommé d’entre eux, l’indice VIX [1], ou plus communément appelé « l’indice de la peur » (Whaley, 2000), est devenu au cours de la décennie précédente la référence en termes de quantification du risque tant il reflète le niveau de stress sur les marchés lors de crises financières.Les politiques monétaires expansionnistes suite à la crise des subprimes en 2008, ainsi que les mesures non conventionnelles des banques centrales des principales économies ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Applied Research Papers 11

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet