Finance durable

L’impact réglementaire du green deal

Le chantier de la finance durable a nécessité de définir des concepts nouveaux, dont notamment celui d’investissement durable, préalable à une réforme ambitieuse du cadre réglementaire bancaire et financier.

Finance durable

L'auteur

  • S. Praicheux
    • Docteur en droit. Avocat à la Cour
    • Associé
      DLA Piper France LLP
    • Chargé d'enseignement
      Universités de Paris I Sorbonne et Paris IX Dauphine

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°846

La régulation à l’épreuve du COVID-19

Il fallut d’abord identifier, recenser, faire l’inventaire, puis classer (dans la proposition de règlement européen sur la « taxinomie » [1]) pas moins de 70 familles d’activité relevant de sept « macrosecteurs » [2] afin de s’entendre sur une même terminologie, de parler un langage commun.Au-delà des progrès que ces secteurs peuvent par eux-mêmes accomplir pour atteindre l’objectif de neutralité climatique européen en 2050, et selon un calendrier d’application qui devrait s’échelonner de juillet 2020 à juillet 2021 [3], la finance est appelée à contribuer au succès du pacte vert ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet