Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Applied Research Papers 4.

Marché actions

Impact du cash sur les sociétés sujettes à OPA

Depuis la crise financière, les entreprises ont significativement augmenté le niveau de leur trésorerie. Alors que les fusions-acquisitions tendent à repartir depuis 2014, l’article s’intéresse à l’impact de ce cash présent en quantité dans les comptes des cibles des OPA françaises.

2 tableaux

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°337

ESCP Europe Applied Research Papers 4

L’incertitude économique apparue à la suite de la crise financière de ​2008 a poussé les entreprises à stocker d’importants montants de cash (voir Graphe ​1). Ainsi, le niveau des trésoreries de ces entreprises n’a jamais été aussi important. Parallèlement, on remarque depuis ​2014 un regain important de l’activité des fusions-acquisitions (M&A) dans le monde avec plusieurs mega-deals. Ces opérations stratégiques interviennent notamment dans la reconfiguration de plusieurs secteurs (par exemple dans les Technologies-Média-Télécommunications).Aussi il devenait intéressant d’étudier ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Applied Research Papers 4

Sur le même sujet