Union des marchés de capitaux

« Il faut remobiliser les États membres »

Le 9 octobre dernier, Fabrice Demarigny, à la tête du Next CMU High-Level Group, a remis aux ministres français, allemand et néerlandais, à l’origine de cette initiative, le rapport pour la relance de l’Union des marchés de capitaux. Le groupe de travail de haut niveau recommande d’asseoir cette relance sur deux objectifs macroéconomiques ambitieux, articulés autour de quatre priorités absolues, traduites en vingt recommandations concrètes.

UMC

L'auteur

  • Fabrice Demarigny
    • Associé
      Mazars
    • Président du conseil d’administration
      European Capital Markets Institute (ECMI)

Revue de l'article

Pourquoi, après le rapport de mai 2015, qui présentait les propositions françaises pour la mise en place d'une Union des marchés des capitaux (UMC) et dont le plan d’action a été lancé en septembre 2015 par la Commission, un deuxième rapport était-il nécessaire ?Il faut tout d’abord rappeler le contexte dans lequel la première phase de l’UMC s’est déroulée et celui dans lequel s’ouvre cette nouvelle étape.Après la crise, alors que le système financier avait souffert et avait été assez fortement re-régulé, il y avait une volonté de revitaliser ce dernier. Les États membres et les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet