Gestion d'actifs et interface dépositaire/société de gestion de portefeuille

Selon la réglementation en vigueur, toute société de gestion de portefeuille devrait fonctionner en relation avec un dépositaire agréé, tout en gardant ses distances pour éviter un quelconque conflit d'intérêts. Le cadre juridique vise essentiellement à protéger les souscripteurs des parts de portefeuilles, mais la proximité naturelle des deux entités au sein des groupes financiers, ainsi que les relations avec les souscripteurs et les émetteurs de titres sur les marchés financiers, posent un triple problème de gouvernance qui est discuté.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°239

Directive MIF - Les Professionnels à Pied d'Oeuvre


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet