Cet article appartient au dossier : Le collatéral, précieuse matière première.

Le point de vue d'une banque centrale

Fluidifier la circulation des titres à l’échelle de l’Eurosystème

Avec la crise, le recours croissant des établissements de crédit au guichet des banques centrales fait de ces dernières des acteurs de premier plan sur la question du collatéral. Pour l’Eurosystème, il est impératif de faciliter la circulation de ce collatéral entre les frontières. Une recherche de nouvelles poches de collatéral potentiel est également en cours.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°299

Le collatéral, précieuse matière première

En quoi consiste le Collateral Central Bank Management (CCBM) ? Dans quelle mesure peut-il être amélioré ?La plate-forme CCBM a été mise en place avec l’introduction de l’euro pour permettre les échanges de collatéral transfrontières liés aux opérations de crédit avec les banques centrales de l’Eurosystème (opérations de politique monétaire, mais aussi apport de « pouvoir d’achat » dans les systèmes de règlement [1]). L’objectif est aujourd’hui de fluidifier davantage ce fonctionnement et de créer un véritable outil de Gestion globale des garanties (3G) européen. Qu’importe le pays dans ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Le collatéral, précieuse matière première

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet