Contrats privés financiers, crypto-actifs…

La financiarisation menace-t-elle la souveraineté monétaire ?

La financiarisation mais aussi la digitalisation a permis l’émergence de dispositifs techniques et contractuels cherchant à reproduire la monnaie souveraine. L’auteure analyse cette évolution et s’interroge sur la capacité de ces contrats financiers privés à détrôner la monnaie légale*.

La financiarisation menace-t-elle la souveraineté monétaire

L'auteur

  • Yamina Tadjeddine
    • Professeure de Sciences Economiques à la Faculté de droit, sciences économiques et gestion, chercheuse au laboratoire BETA.
      Université de Lorraine

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°857bis

Finance & Souveraineté

Dans le monde marchand, la monnaie est le lien institutionnel primordial qui met en relation les individus les uns avec les autres en donnant une valeur aux marchandises, en autorisant l’échange, en affirmant la confiance dans les institutions, en exerçant un contrôle social de la violence née du désir infini de l’accumulation de richesse (Aglietta et Orléan, 2002). Pour que la monnaie exerce ces missions, elle doit être l’expression d’une adhésion collective, aujourd’hui attachée à la souveraineté politique. La financiarisation mais aussi la digitalisation des relations contractuelles ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet

  • Droit de la régulation bancaire : Droit souple et actifs numériques , CE 2 avril 2021, Société Blockchain Process Security e. a., n° 448415.

    • Chronique
    • 24/05/2021
    • Revue Banque N° 857