Décryptage

La financiarisation des marchés des matières premières : du mythe à la réalité

La volatilité intrinsèque des marchés de matières premières agricoles, qui s’est fortement accrue ces dernières années, a entraîné la financiarisation de ces marchés… et non l’inverse. Toutefois, les interventions des opérateurs financiers peuvent amplifier les variations de marché.

illustration

L'auteur

Revue de l'article

La financiarisation des marchés des matières premières lève souvent de nombreuses polémiques, d’autant plus quand il s’agit des matières premières agricoles. Nous avons tous en tête les émeutes de la faim en 2008. Pendant ces épisodes, la financiarisation des commodities et le rôle des financiers sur ces marchés sont souvent montrés du doigt. Cependant, il ne faudrait pas oublier l’intérêt que représentent les produits dérivés des matières premières pour les opérateurs, qu’ils soient de la filière ou pas. En prenant l’exemple des matières premières agricoles, nous tenterons d’expliquer ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Matières premières : le fonctionnement des marchés en question

Sur le même sujet