Finance verte et investisseurs : simple conversion ou nouveau paradigme pour les gérants d’actifs et analystes financiers ?

Entre les investisseurs institutionnels ou particuliers qui sont de plus en plus nombreux à exiger l’intégration de critères ESG dans leurs stratégies d’investissement, et les entreprises qui commencent à se convertir aux facteurs de durabilité pour leurs activités, les intermédiaires, parmi lesquels les gérants d’actifs et les analystes financiers, sont sommés de s’adapter à une profonde mutation.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°833bis

FINANCE VERTE: Le monde de demain !

Nous observons depuis maintenant cinq ans un intérêt croissant du secteur financier pour les approches de finance durable, finance responsable, finance éthique ou finance verte. Derrière ces différents concepts il y a la même idée : la prise en compte, dans les décisions ou politique d’investissement, de critères éthiques, environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) considérés jusqu’alors comme extra-financiers, c’est-à-dire hors du corpus traditionnel de l’analyse financière.Pour comprendre cette rapide évolution, il est nécessaire de rappeler les différents acteurs qui participent ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet