Cet article appartient au dossier : Stratégie, Les BFI se réinventent.

Stabilité financière

Finance et climat : existe-t-il vraiment un risque spécifique ?

Existe-t-il un risque d’impact négatif majeur de la question climatique sur la sphère financière ? Et, si ce risque existe, peut-il être spécifié ? Pour Thierry Philipponnat, les risques économiques d’origine climatique peuvent alimenter un possible risque financier systémique du fait des dépréciations considérables des valeurs des actifs dans un contexte d’interconnexion des institutions financières. Pour les BFI, la question climatique est avant tout source de redistribution des cartes.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°343

Les BFI se réinventent

Pour appréhender un risque futur, le financier, on le sait, estime une probabilité d’occurrence, un moment de réalisation et une amplitude de ce risque. Dans cette optique, il est utile de classer les risques d’origine climatique en fonction de leur nature. Je propose ici cinq catégories par ordre décroissant de probabilité d’occurrence :1. Le risque sur les passifs des compagnies d’assurance et de réassurance : l’accroissement de la fréquence et de l’ampleur des catastrophes naturelles d’origine climatique crée une pression sur le bilan des assureurs et des réassureurs. Les dommages liés ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Les BFI se réinventent

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet