Ingénierie financière

La fiducie-sûreté au service des financements de projets d’EnR

La fiducie-sûreté, actuellement négligée par la pratique de Place, peut être utilisée comme un moyen de sécurisation des financements de projet d’énergie renouvelable (EnR) et des intérêts des bailleurs de fonds. Elle constitue une alternative possible aux sûretés classiques.

Quelle ingénierie financière pour les énergies renouvelables ?

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°835

Risque Cyber : Comment coordonner la lutte ?

La loi de Transition énergétique no 2015-992 du 17 août 2015 a fixé pour objectif à la France d'atteindre 32 % d'énergies renouvelables (EnR) dans sa consommation brute en 2030. Pour l'heure, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique et solidaire, elles ne représentent que 16 % de la consommation finale du pays. Cette situation est due notamment à la faiblesse des investissements dans les EnR en France. Alors que les pays émergents totalisent près de 60 % des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables, les investissements en France ont diminué, passant de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet