Evolution digitale

« Faire évoluer les business models des BFI et proposer des services améliorés aux clients »

La digitalisation touche tous les métiers de la BFI, mais elle se déroule davantage dans une évolution partenariale que dans une disruption totale du business model. Les investissements en technologie ou en ressources humaines qu'il faut consentir pour suivre ce mouvement et rester compétitif, vont constituer une nouvelle barrière d’entrée qui bénéficiera, selon Alain Papiasse, aux plus grands joueurs.

L'auteur

  • Alain Papiasse
    • Directeur général adjoint, en charge de la supervision de Corporate and Institutional Banking et de la représentation de la direction générale en Amérique du Nord
      BNP Paribas

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°811

Blockchain : l’utopie à l’épreuve des premiers tests

La digitalisation crée-t-elle une disruption du business model des BFI à l'égal des bouleversements rencontrés dans la banque de détail ?Les clients des BFI attendent aujourd’hui des services plus fluides, plus faciles d’accès, plus rapides, et sont eux-mêmes confrontés à la nécessité d’opérer leur transformation digitale. Dans ce contexte, les BFI doivent être capables d’adapter leur business model pour rester compétitifs tout en continuant à tenir leur rôle de partenaires privilégiés aux côtés de leurs clients.Certes, de nouveaux acteurs issus de l’économie digitale apparaissent dans la ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet