Gestion passive

ETF en Europe : les dix tendances d’un marché toujours très dynamique

Après une phase de développement fort pour les ETF axés sur les grands indices boursiers par zone géographique, le marché des fonds indiciels cotés se diversifie. ETF obligataires, ETF actions thématiques, smart beta, ISR se multiplient. Une nouvelle granularité davantage en phase avec les attentes des investisseurs, alors que le marché s’ouvre à une clientèle de plus en plus retail.

1. Encours des ETF européens : une forte progression depuis 2011 (en milliards d’euros)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°403

Taux bas, ETF, digitalisation… La gestion d’actifs face à ses grands défis

L’apparition des ETF (ou Exchange Traded Funds) il y a une trentaine d’années est certainement l’un des plus gros changements qu’ait connu la gestion d’actifs. Fonds cotés en Bourse, réplication passive d’un indice, accès en continu, liquidité, frais limités, transparence… les avantages de cet outil de gestion font que les encours gérés en ETF au niveau mondial n’ont cessé d’augmenter pour atteindre 7 500 milliards de dollars d’encours fin 2020. En septembre 2019, pour la première fois de l’histoire, le poids de la gestion passive (c’est-à-dire fonds indiciels et ETFs) est passé devant ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

La gestion d’actifs face à ses grands défis

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet