Cet article appartient au dossier : Private equity : l'ère de la maturité.

Un nouveau cadre réglementaire

Directive AIFM : défis et opportunités pour l’industrie du private equity

C'est peu dire que les discussions sur la Directive AIFM ont été agitées. Un consensus a néanmoins été dégagé à l'automne ​et un nouveau texte législatif adopté. Sa mise en œuvre concrète nécessitera cependant un plein engagement de la part des acteurs de l'industrie du private equity, pour en interpréter la forme et l'esprit de manière pragmatique et efficiente.

Principaux aspects couverts par la directive

L'auteur

  • Alain Kinsch
    • Country Managing Partner Luxembourg et Associé responsable des Fonds de Private Equity au niveau européen
      Ernst & Young
  • Paul Gerber
    • Associé Transaction Support et responsable Private Equity France
      Ernst & Young
  • Axelle Ferey
    • Directeur, expert AIFMD Private Equity
      Ernst & Young

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°289

Private equity : l'ère de la maturité

Après plus de deux ans d’intenses négociations, la Directive AIFM (Alternative Investment Fund Managers) a été formellement adoptée le 11 novembre 2010 par le Parlement européen. Cette étape a mis un terme à une longue période d’incertitude. Toutefois, le cadre ​réglementaire posé par la Directive votée reste général sur de nombreux points et a vocation à être complété. Cette seconde phase, d’une durée de deux ans, doit permettre l’élaboration des mesures techniques d’exécution et la rédaction des lois de transposition dans les différents États membres. Elle a démarré début décembre par ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Private equity : l'ère de la maturité

Sur le même sujet