Cet article appartient au dossier : Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?.

Dette publique française : « Une base d’investisseurs parmi les plus larges des grands pays industrialisés »

Faut-il s’inquiéter pour la dette souveraine française ? Avec une base d’investisseurs non résidents très stable et un potentiel d’acheteurs domestiques parmi les assureurs et les ménages, la France a conservé à travers la crise de la dette européenne une base d’investisseurs parmi les plus larges des grands pays industrialisés.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°749bis

Face aux marchés, les États sont-ils encore souverains ?

Depuis l’apparition des tensions sur la dette souveraine à la fin de l'année 2009, la solidité relative des bases d’investisseurs des différentes dettes publiques préoccupe la plupart des acteurs de marchés. Certains d’entre eux regardent comme un critère déterminant le degré d’importance de la partie « domestique » de cette base d’investisseurs. Le présent article va s’interroger sur le caractère adéquat d’un tel jugement et montrera que, dans le cas de la France, la stabilité démontrée de la base d’investisseurs est relativement orthogonale à la distinction entre les investisseurs ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Face aux marchés, les Etats sont-ils encore souverains ?

Sur le même sujet