Cet article appartient au dossier : Cloud is in the air.

Derrière l’infrastructure, l’usage et la confiance

Il n’y a pas de tech sans usage, ni d’usage sans tech. Maisle recours au cloud est aussiaffaire de confiance. Pourle secteur bancaire en particulier,qui poursuit sa transformation numérique, il permet d’offrir à ses clients une simplicité d’usage et une qualité de serviceaux meilleurs standardsdu marché, sans rogner un seul instant sur la sécurité.

cloud

L'auteur

  • benatar
    • Directeur général Technologie & Opérations
      Groupe BPCE
  • Yves Tyrode, Groupe BPCE
    • Directeur général en charge du digital
      Groupe BPCE

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°868

Cloud is in the air

La migration vers le cloud n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Un mouvement mondial qui a connu une accélération sensible durant la crise sanitaire et qui devrait se poursuivre de façon très marquée cette prochaine décennie. Les services de cloud représentent pour l’heure un marché estimé aux alentours de 400 milliards de dollars (366,5 mds d’euros), selon Gartner qui anticipe que plus de la moitié des dépenses informatiques seront liées au cloud d’ici à 2025. Disponibilité, accès facilité à l’innovation, rapidité d’intégration de nouvelles solutions et de déploiement à grande ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Cloud is in the air

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet