Investissement factoriel 2.0

La corrélation entre les facteurs au centre du jeu

Le succès de l’approche style premia réside dans sa capacité à combiner de nombreux facteurs décorrélés. La recorrélation des facteurs est susceptible de générer des pertes importantes et il est donc primordial de bien appréhender les circonstances dans lesquelles elle peut intervenir pour tenter de la contenir. Cet article présente une version approfondie de l'analyse parue dans le dernier numéro de Revue Banque (n° 800, octobre 2016, p. 73)

figure 1

L'auteur

  • Luc Dumontier
    • Directeur du pôle Factor Investing, Gérant de portefeuille senior
      La Française Investment Solutions (LFIS)
  • Guillaume Garchery
    • Directeur du pôle R&D, Gérant de portefeuille senior
      La Française Investment Solutions (LFIS)
  • Haj Taieb Sofiène
    • Fondateur et Directeur général
      La Française Investment Solutions (LFIS)
Les premières solutions labellisées style premia [1] ont été lancées au cours de l’année 2013. En moyenne, les résultats – tant en termes de performance que de diversification – sont décevants par rapport à ceux que laissaient entrevoir les simulations. S’il est bien évidemment trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, ce constat tend à prouver que le label style premia est plus un cadre d’analyse qu’une stratégie à proprement parler. Autrement dit, la robustesse d’une telle solution dépend avant tout des choix réalisés par l’équipe chargée de l’implémenter. Que l’on opère côté ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet