Cet article appartient au dossier : Post-marché : une nouvelle architecture.

Compensation des dérivés OTC : « Une vraie révolution »

En rendant obligatoire la compensation des dérivés de gré à gré standardisés, le règlement européen EMIR et la loi américaine Dodd Frank confèrent une place centrale aux chambres de compensation (CCP). Mais plus d’activités rime avec plus de responsabilités.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°744

Post-Marché : une nouvelle architecture

Quels dérivés OTC [1] compense LCH.Clearnet ?LCH.Clearnet Ltd, la chambre londonienne sœur de LCH.Clearnet SA, traite les swaps de taux d’intérêt via SwapClear. Elle couvre 50 % des swaps de taux négociés dans le monde et 95 % de ceux passant par une chambre de compensation. LCH.Clearnet Ltd va par ailleurs lancer dans les prochaines semaines une plate-forme de clearing pour les swaps de change. Quant à nous, LCH.Clearnet SA, nous offrons un service de compensation des CDS depuis 2010. Nous n’avions pas attendu l’entrée en vigueur d’EMIR ou de Dodd Frank. Ces nouvelles réglementations vont ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Post-marché : une nouvelle architecture

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet