La Commission des sanctions sanctionne un conseiller en investissements financiers et son dirigeant pour des manquements à leurs obligations professionnelles

AMF, Com. sanct., 11 avril 2022, SAN-2022-04

Dans sa décision du 11 avril 2022, la Commission des sanctions a prononcé à l’encontre d’une société et de son dirigeant une interdiction temporaire d’exercer la profession de conseiller en investissements financiers pendant 5 ans, ainsi qu’une sanction pécuniaire d’un montant respectif de 150 000 et 200 000 euros.

Les manquements reprochés au conseiller en investissements financiers (CIF) portaient sur des investissements conseillés par celui-ci à ses clients dans le cadre de son activité de conseil en gestion de patrimoine, entre 2017 et 2020. Après avoir relevé en premier lieu que ce CIF avait fait souscrire à plusieurs de ses clients des titres d’un fonds d’investissement alternatif (FIA) qui n’était pas autorisé à la commercialisation en France, la Commission a rappelé que le fait pour un CIF de recommander un investissement dans des produits financiers sans s’être assuré au préalable que leur ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Sur le même sujet