Groupe bancaire

Comment une BFI se prépare aux risques climatiques

Pour une banque de financement et d’investissement, s’adapter à une économie bas carbone signifie, outre le financement de projets permettant la transition énergétique, mesurer ses émissions carbone indirectes et ses risques liés au climat. CACIB a mis en place une méthodologie d’appréciation et de gestion de ces risques.

usine

L'auteur

  • Eric Cochard
    • Responsable du développement durable
      Crédit Agricole CIB

Revue de l'article

Face à un réchauffement climatique dont les effets négatifs se manifestent de plus en plus clairement chaque jour, les acteurs financiers sont confrontés au défi de financer le développement d’une économie plus faiblement carbonée mais qui réponde néanmoins aux besoins de la population mondiale. Le dérèglement climatique présente également, pour l’ensemble des acteurs économiques, des enjeux de risques liés tant aux conséquences sur l’activité économique et les populations (risques physiques) qu’aux incertitudes entourant la mise en œuvre de mesures d’atténuation (risques de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Comment le monde financier se prépare au scénario 2°C

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet