Cet article appartient au dossier : ESCP Europe Applied Research Papers 9.

Equity research

Comment est perçu le comportement mimétique des analystes financiers par les utilisateurs finaux ?

Source d’information de nombreux acteurs financiers, l’Equity Research est produite par des analystes soumis à différents biais cognitifs. Le mimétisme en est l’un des principaux. Quelle incidence cela a-t-il sur les banquiers d’affaires, gérants et stratégistes qui l’utilisent ? Une étude empirique livre quelques grands enseignements.

comportement mimétique

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°364
L’Equity Research demeure la principale source d’information pour de nombreux professionnels de la finance qui sont très attentifs aux prévisions des analystes financiers. Cette profession a connu un regain d’intérêt passant de simple fonction analytique à celle d’agent facilitateur contribuant à l’information de la communauté financière et à la liquidité du marché dans son ensemble. On attribue à l’analyste financier trois fonctions principales (Graham et Dodd, 1934) : la « description », qui consiste à sélectionner les faits relatifs à un titre et à les présenter de manière ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ESCP Europe Applied Research Papers 9

Sur le même sujet