climat : la SFIL relève le défi

Les risques climatiques constituent l’un des principaux facteurs de risque pour lesétablissements de crédit de la zone euro. Pour les mesurer, la Sfil a innové en adaptant aux collectivités locales françaises le modèle CLIMADA, développé par des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich.

Climat

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°869

LCB-FT l’Europe s’active

Le changement climatique et la transition vers la neutralité carbone en 2050 constituent l’une des priorités de l’Union européenne. La Banque Centrale Européenne (BCE) estime que les risques climatiques constituent l’un des principaux facteurs de risque pour les banques européennes et attend qu’elles adoptent une approche globale et prospective pour les couvrir.Les enjeux climatiques sont l’un des grands axes du plan stratégique de Sfil, dont la raison d’être, en tant que banque publique de développement, est de « financer un avenir durable en soutenant de manière pérenne et responsable le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet