Cet article appartient au dossier : L'Asie, nouveau centre de la finance mondiale ?.

Marchés financiers asiatiques

« La Chine se voit une vocation internationale »

La Place financière chinoise (à la fois à Hong Kong et Shanghai) et celle de Singapour sur les métiers de gestion d’actifs semblent les seules, à l’Est, qui pourraient venir défier les places financières occidentales.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°773bis

Asie : nouveau centre de la finance mondiale ?

Où en est, selon vous, le développement des marchés financiers asiatiques ?Le monde asiatique n’applique pas les règles dites « du consensus de Washington », selon lesquelles pour assurer sa croissance, un État doit ouvrir ses marchés intérieurs. L’ouverture aux biens et services, régulée dans certains cas, est nécessaire pour la concurrence ; le protectionnisme n’est pas la bonne voie. En revanche, les pays qui ont instauré la libre circulation des capitaux ont fait une erreur car ils peuvent se trouver dans la situation où leur économie est financée par les capitaux étrangers, ce qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

L'Asie, nouveau centre de la finance mondiale ?

Sur le même sujet