Cet article appartient au dossier : La finance américaine : grande gagnante de la crise ?.

Banques américaines en Europe : « pas de menace pour le cœur de business des banques européennes »

Pour Jean-Pierre Mustier,les banques européennes ne sont nullement menacées par les banques américaines sur leurs métiers de base en Europe. La domination de ces dernières se limite principalement aux grands deals transfrontaliers de M&A, ce qui ne constitue pas le sujet le plus important de compétitivité pour les banques européennes.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°797bis

La finance américaine : grande gagnante de la crise ?

Certains banquiers européens se sont alarmés des parts de marché prises par les banques américaines en Europe. Partagez-vous cette position ?Les banques d’investissement étrangères, notamment américaines, sont bien sûr présentes en Europe. Mais il faut prendre en compte l’ensemble de la gamme des financements jusqu’au conseil en passant par les opérations de capitaux, actions ou dettes, pour s’apercevoir que les banques européennes conservent de très bonnes positions sur leur marché. Elles n’ont pas à souffrir de la compétition des banques américaines qui très souvent ciblent ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

La finance américaine : grande gagnante de la crise ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet