Cet article appartient au dossier : Union des marchés de capitaux : l'Europe cherche sa voie.

Point de vue de l'émetteur

« S’assurer que ces dispositifs ne viennent pas essentiellement nourrir les ETI »

Les PME, craignant que les financements bancaires ne soient pas à la hauteur de leurs besoins quand l’économie repartira, regardent du côté des marchés. Un vrai changement de culture qui s’opérera peut-être localement, plutôt que de manière transfrontière.

Point de vue de l'emetteur

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°785

Union des marchés de capitaux : l’Europe cherche sa voie

Les PME et les ETI ont-elles aujourd’hui besoin d’une diversification de leurs sources de financement ?Nous sommes inquiets des contraintes réglementaires qui pèsent sur les banques. Si l’économie repartait – comme nous le souhaitons tous – avec des cycles de croissance de plus de 1,5 %, la question de l’accès au financement se poserait. La diversification des dispositifs financiers à la disposition des entreprises est donc utile, sous réserve d’une pédagogie et d’un encadrement adaptés. Pour l’instant, ces produits restent peu accessibles. Certains tentent de frayer leur chemin parmi ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Union des marchés de capitaux : l'Europe cherche sa voie

Sur le même sujet