Crypto-actifs

Après les ICO, le temps des STO ?

Si l’année 2018 a été celle des ICO, avec l’émission d’un grand nombre de tokens dits « utilitaires », les STO pourraient prendre le relais pour les années à venir.

ICO/STO

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°830

Réduction des risques

Chaque saison apporte son lot de nouveautés. Certaines ne durent que le temps d’une rose, d’autres s’installent pour durer. Si 2018 fut l’année de tous les excès sur les ICO (Initial Coin Offering), avec plus de 7,8 milliards de dollars de levées de fonds et 1 257 opérations [1], l’année 2019 sera-t-elle celle des STO (Securities Token Offering) ? Cela revient à s’interroger sur ce qu’est une STO et ce qui la différencie d’une ICO.Jeton et actif numériquePour mémoire, une ICO est une opération de levée de fonds fonctionnant via l'émission d'actifs numériques échangeables contre des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet