Gestion d'actifs

L’approche multifactorielle : un bilan mitigé

La plupart des fonds multi-factoriels ont sous-performé leur catégorie Morningstar de référence sur 3 et 5 ans glissants.

G1

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°853

BILANS BANCAIRES : Les cessions de prêts non performants encouragées

Le menu des fonds multifactoriels s'est considérablement élargi au cours de la dernière décennie. Contrairement aux fonds indiciels traditionnels, ces fonds suivent un indice non pondéré par la taille de capitalisation des titres qui le composent, mais en fonction d’autres facteurs tels que la faible volatilité, la qualité des sociétés, le dividende ou encore la valorisation. Ils sont parfois connus sous le terme « smart beta », qui a une connotation positive alors que ces produits ne sont pas intelligents en soi, même s’ils promettent d’offrir le meilleur des deux mondes entre gestion ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet