Activités & Services

L'affaire " Coeur défense ", Quelles leçons pour la finance structurée en France ? (1/2)

Les arrêts* qui viennent porter un point final au litige qui a opposé les parties dans l’affaire « Cœur Défense », nouée dans un contexte déjà marqué par la crise financière, permettent de mieux apprécier la portée des différents mécanismes de cession Dailly.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°723

Ressources humaines : à l'épreuve de la crise

Rappelons au préalable les faits de l’affaire. En juin 2007, des fonds d’investissement du groupe Lehman Brothers rachètent en haut de cycle immobilier à Unibail-Rodamco les deux tours « Cœur Défense » (l’un des principaux centres d’affaires en Europe avec 180 000 m²) pour un prix de 2,1 milliards d’euros.Cette acquisition est effectuée par l’intermédiaire d’une société ad hoc créée pour les besoins de l’opération (special purpose vehicle ou SPV), dénommée HOLD [1]. Cette société est détenue à 100 % par un SPV de droit luxembourgeois, dénommé Dame Luxembourg, lui-même détenu par une autre ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet