L'actualité des M&A bancaires

LLD : BNP Paribas change de braquet

Le groupe bancaire français donne un coup d’accélérateur à son développement à l’international en matière de location longue durée de véhicules (LLD). Un secteur actuellement en pleine croissance.

1. PRINCIPALES OPÉRATIONS DE M & A DANS LE SECTEUR BANCAIRE MONDIAL

L'auteur

  • Pujals
    • Chargé d'études
      Bureau Van Dijk
    • Chargé de cours
      Université Paris-Descartes

Pour en savoir plus

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°787

Régulation financière : le poids des députés européens

Le 29 juin dernier, BNP Paribas a annoncé la signature par sa filiale Arval d’une lettre d’intention portant sur le projet d’acquisition auprès de l’américain GE Capital de son activité européenne de gestion de flotte automobile (GE Capital Fleet Services) d’ici le quatrième trimestre 2015. Le groupe bancaire français l’a emporté face notamment à ses concurrents espagnol Banco Santander et britannique Lloyds Banking Group.

Cette opération, qui aurait été conclue pour un montant non confirmé de 3 à 3,3 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros), ne devrait avoir qu’un impact mineur sur le ratio Common Equity Tier 1 de BNP Paribas, partiellement compensé par la vente en mai dernier d’une participation de 7 % du capital de Klépierre.

Ce projet porte sur un périmètre de 160 000 véhicules répartis dans 12 pays européens, dont les trois quarts sont localisés en France (62 812 véhicules fin 2014), en Allemagne et au Royaume-Uni. Cela représente près de 2,4 milliards d’euros d’actifs au premier trimestre 2015. Cette transaction marque une étape majeure dans la stratégie de BNP Paribas de renforcer le leadership de sa filiale spécialisée en Europe.

En France et en Italie, Arval est déjà numéro un en nombre de véhicules loués. Après cet accord, il deviendra numéro un en Espagne et progressera nettement au Royaume-Uni. Outre-Rhin, il  se positionnera clairement comme le premier loueur multimarque et le numéro 4 du secteur, après les captives de constructeurs. Il élargira par ailleurs sa couverture géographique à la Suède. Plus globalement, Arval consolidera sa position dans le trio de tête européen avec Leaseplan et ALD Automotive, filiale de la Société Générale.

Créé en 1989 et filiale à 100 % de BNP Paribas, Arval est le spécialiste de la location de véhicules d’entreprise. Arval propose à ses clients professionnels, PME et grands groupes internationaux des solutions dédiées visant à optimiser la mobilité de leurs collaborateurs et à externaliser les risques liés à la gestion de leur flotte automobile. Fin 2014, Arval disposait de près de 725 000 véhicules loués (dont 680 000 en Europe) dans 25 pays et, grâce à son réseau de partenaires, d'une présence dans 14 autres pays.

Avec ce rachat, le loueur disposera d’une flotte mondiale de près de 900 000 véhicules répartis dans 26 pays. La filiale de BNP Paribas gagnera ainsi en force de négociation sur le prix d’acquisition des voitures face aux constructeurs automobiles. La banque pourra aussi amortir sur un parc plus large le coût des services vendus (entretien, assurance…), dont la facturation compense aujourd’hui la pression sur les taux de financement très bas. Les effets d’échelle sont essentiels dans ce métier où la taille est aujourd’hui plus que jamais déterminante.

Toutefois, ce projet s’inscrit dans le cadre d’une transaction plus globale. En effet, Element Financial, partenaire d’Arval pour l’Amérique, va racheter pour un montant de 6,9 milliards de dollars l’activité de GE Capital Fleet Services aux États-Unis, au Mexique, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Partenaires depuis bientôt 20 ans au sein de Element-Arval Global Alliance, la filiale de BNP Paribas et le groupe canadien deviendront leaders mondiaux du secteur, avec plus de 3 millions de véhicules dans une quarantaine de pays.

 

Achevé de rédiger le 31 juillet 2015.

 

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet